Flashback sur la demi-finale de l’Euro 2012: Allemagne – Italie

Flashback sur la demi-finale de l’Euro 2012: Allemagne – Italie

A quelques jours du début des JO, retour sur un grand moment de mon année sportive : la demi-finale Allemagne-Italie vécue au Stade National de Varsovie à l’invitation de la marque automobile Kia.

 

La journée débute par une balade en ville, l’occasion de découvrir la capitale polonaise envahie par les supporteurs allemands et italiens. Si l’essentiel fut reconstruit après la seconde guerre mondiale et n’offre pas une architecture remarquable, la vieille ville est vraiment superbe !

L’heure du match approche, la ville se transforme peu à peu en camp retranché. La principale avenue est fermée, les forces de l’ordre sont omniprésentes. Ambiance irréelle que ce trajet en bus, seul sur une avenue habituellement si bouchonnée.

Aucun problème de stationnement, les parkings sont vastes, les transports en commun directs, les accès aux stades parfaitement adaptés à une foule très importante.

Stade National de Varsovie Euro 2012

Notre première étape s’effectue à l’hospitalité Euro 2012 où les partenaires de l’UEFA accueillent leurs invités dans un village éphémère avec concert et animations diverses dont d’excellents footballeurs freestyle. Nous les reverrons d’ailleurs sur le stade à la mi-temps histoire de nous faire admirer leur technique.

20h30, il est temps de rejoindre ma place dans le Stade National de Varsovie. Le stade est neuf, construit spécialement pour l’Euro 2012 il est tout simplement superbe. Comparé à nos vétustes stades français, c’est tout simplement le jour et la nuit. L’impression de passer du fast food au resto étoilé.

Les accès sont faciles, bien organisés, les commodités (toilettes, buvettes, …) nombreuses et facilement accessibles. De ma place située au dessus des loges face à la tribune présidentielle la vue est parfaite et vue la pente je pense que même en haut des tribunes le terrain ne doit pas être très éloigné.

Pour les plus chanceux, deux étages de loges côté présidentielle et des réceptifs donnant directement sur le stade permettent aux marques de pouvoir accueillir leurs invités dans les meilleurs conditions.

Les images du match sont diffusées sur 4 écrans géants accrochés au centre du stade. On se demande d’ailleurs comment ils peuvent bien tenir ainsi suspendu dans le ciel de Varsovie. Le mat, auquel ils sont fixés, constitue d’ailleurs une pièce d’architecture impressionnante, puisqu’il soutient également le toit. Car oui, ce stade peut en plus être couvert !

Le seul bémol que les polonais pourraient trouver c’est qu’à l’instar de notre Stade de France, la National Stadium n’a pas de club résident et va donc peser directement sur les finances publiques du pays …

Echauffement-Italie-Euro-2012

Mais revenons au match ! Mes origines ont parlé, ce soir je soutiens évidemment l’Italie. J’entame très fort en chantant massacrant Fratelli d’Italia…

L’Italie de 2012 déroge à la règle et offre un jeu léché, tout comme l’Allemagne l’équipe est joueuse. Bien assise sur une défense de fer. Le spectacle promet d’être au rendez-vous entre ces deux équipes. Je ne serai pas déçu !

Je ne vais pas m’étendre içi sur le match vous l’avez sans aucun doute regardé également. L’Allemagne, donnée favorite, domine mais après avoir fait le dos rond les italiens sortent et sur sa première occasion Mario Balotelli inscrit le premier but. Le match fut de haut vol et il a fallu un énorme Buffon pour éviter aux italiens d’encaisser de but jusqu’à la libération et le superbe doublé de Balotelli. Les allemands reviendront sur pénalty en toute fin de match mais il est déjà trop tard, l’Italie peut savourer sa qualification pour la finale …

Proximité avec l’Allemagne aidant, le stade est principalement rempli de supporteurs teutons. Si je n’ai que modérément apprécié qu’ils sifflent l’hymne italien, je dois reconnaitre qu’ils ont ensuite mis l’ambiance durant tout le match !

Le chant dont vous pouvez voir un extrait en vidéo a du durer pas loin de 20 minutes. C’était impressionnant de voir un stade chanter à pleins poumons, les uns reprenant quand les autres baissaient de pied … Si vous connaissez le nom de ce chant n’hésitez pas à me l’indiquer dans les commentaires.

On connait la fin de l’Euro et la victoire implacable de l’Espagne en finale mais je garderai les images de la communion de la squadra avec son public dans mon coeur…

Un grand merci à Kia France et Influence Digitale pour ce magnifique moment!

 

Bien évidemment, je n’étais pas le seul chanceux et vous pouvez retrouver les articles de Eric Dupin, Genaro Bardy, Basile Viault pour pkfoot, Soraya Khireddine, Guillaume Deve, Thomas Mondo

Ecrit par Ludo Bonnet

De retour dans le sud de la France, je continue de partager les différentes facettes qui composent le sport : de la pratique à la compétition qu'elle soit amateur ou professionnelle.

1 commentaire

  1. Pingback: Finale Kia Cup 2012 à Varsovie

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *